Sur le malthusianisme, l'eugénisme et l'avortement...

L’enjeu est de taille, et la désinformation sur le sujet, a amené beaucoup de gens à défendre l’avortement sans être conscients de ce que cela représentait.

Combien de femmes regrettent aujourd’hui amèrement d’avoir tuer l’enfant qu’elles portaient en elles, pour de mauvaises raisons…

Alors, oui, quand les journalistes vendus à l’idéologie criminelle et malthusienne des mondialistes qui dirigent les grandes fondations dites « philanthropiques » finançant les universités, laboratoires, hôpitaux, et différents projets prétendument « écologiques », nous parlent de l’avortement, c’est pour nous citer le cas extrême de la fille violée, qui tombe enceinte d’un pervers.

Or, dans plus de 95% des cas, les avortements sont des avortements de confort.

Ensuite les journalistes corrompus, libéraux, ou bien les féministes enragées nous disent qu’être contre l’avortement, ce serait ne pas respecter le droit des femmes. Rien n’est plus faux. En effet, concrètement, les enfants qui sont le plus souvent avortés sont de sexe féminin. Dans les faits, le cas de la Chine est épouvantable et particulièrement éloquent.

Après cela, les politiciens, journalistes, ou bien les « experts » désignés par les média, ainsi que certains membres d’une petite élite eugéniste, et racialiste, nous parlent des raisons soi disant « écologistes » de réduire la population, pour « protéger l’environnement », parce que d’après eux, la Terre serait surpeuplée, et ils ne se gênent pas pour accuser les peuples (nous) d’être les responsables de la pollution, et du modèle industriel qui nous a été imposé par ceux qui projettent de mettre en place un gouvernement mondial dirigé par eux. Un peu comme si des criminels qui mettaient le feu, accusaient ensuite ceux qui étaient touchés par l’incendie, tout en leur demandant des comptes pour rembourser les dégâts.

Voilà encore les gros mensonges répétés inlassablement, y compris à l’éducation nationale, pour faire admettre cela aux populations.

Les mêmes banquiers, industriels, mafieux, faux « philanthropes » mais vrais criminels, financent les programmes d’avortement depuis des décennies, et leurs parents avaient financé les programmes de stérilisations contraintes mis en place aux Etats Unis, puis ailleurs en Allemagne, etc. Cela est un fait, ce sont les mêmes dynasties criminelles qui exercent un contrôle de l’information, par le biais des universités, des écoles, des grands groupes de l’édition, l’industrie du divertissement, et des programmes d’éducation, qui mettent en place des programmes de planning familial à l’échelle mondiale.

Tout est organisé pour créer un « consensus » et faire croire que tuer un enfant en devenir serait parfaitement normal. Si jamais quelqu’un en vient à douter que cela ne serait pas quelque chose faisant partie de nos droits fondamentaux, alors il commencera à en parler autour de lui, et il entendra tous les slogans et mensonges cités plus haut. Peu importe, l’enjeu est trop important pour se taire.

Il s’agit de dénoncer ce génocide qui tue chaque année des dizaines de millions d’enfants dans le monde.

Il y a un « génocide » en revanche dont nous entendons beaucoup parler, à l’école, dans les média, la politique, « l’histoire », et qui sert habilement les intérêts de ceux qui dirigent le monde aujourd’hui.

Jésus Christ nous avait prévenus, en nous disant de nous méfier des loups déguisés en habits de brebis, et en ajoutant « vous les reconnaîtrez à leurs fruits ».

Nous qui avons reçu la Parole de Dieu à travers Son Fils, Jésus Christ, qui s’est offert en Sacrifice pour que tous soient sauvés, nous avons un devoir d’informer, et d’évangéliser, car il nous sera demandé des comptes.

On n’allume pas une chandelle pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier pour qu’elle éclaire et qu’elle répande sa lumière afin que tous soient éclairés, selon la Parabole de Saint Matthieu chapitre 5 versets 14-15.

Que Dieu vous bénisse. Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Ainsi-soit-il.


Publié le 3 novembre 2019 sur ma page Facebook

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2023 par ÀL'heure. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now