Si l’Eglise Catholique résiste, c’est en raison de son origine surnaturelle et divine

Actuellement, dés que vous dîtes que vous êtes catholique, et que vous défendez cette religion, on vous parle presque automatiquement des pervers qui ont infiltré l’institution et qui ne sont en rien catholiques. En effet, être catholique, ce n’est pas seulement porter un habit, et faire semblant d’être un « prêtre », tout en commettant des crimes. Etre catholique ce n’est pas faire le contraire des commandements et du message de Jésus Christ qui disait en effet: "Mais, si quelqu'un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu'on le jetât au fond de la mer." (Voir Evangiles, Matthieu, 18:6).

Oui, l'Eglise Catholique est infiltrée par des réseaux mafieux et pédocriminels, c'est tragique, mais c’est une réalité. La franc maçonnerie, synagogue de satan, attaque de l'intérieur et de l'extérieur, par l'infiltration et la subversion, et les média complices aux ordres ne parlent évidemment pas des cas de pédocriminalité au sein des organes de presse, de la télévision, des studios de cinéma, de l’éducation nationale, des politiciens, et de l’administration publique, des loges maçonniques, parmi les rabbins, les imams et autres gourous des différentes sectes et fausses religions. Rappelons au passage encore une fois que la pédocriminalité est institutionnalisée dans le talmud, avec la majorité sexuelle pour une fille à 3 ans et 9 ans pour un garçon (voir le traité kidouchin). Le pire étant que lorsqu’une fille de moins de 3 ans est violée, il n’y a pas de sanction, car par un « mystère de la nature » la fille redevient « vierge ». Maïmonide un rabbin andalou du XIIe siècle qui est toujours une référence pour des mondialistes comme Attali, en concluait que les rapports sexuels d’une fille de moins de 3 ans, et d’un garçon de moins de 9 ans sont « sans signifiance juridique ».

Dans l'islam, les fillettes sont mariées dés 9 ans aussi. Mais là aussi silence radio dans les média ou presque...

Il est clair enfin qu'il faudrait des peines exemplaires pour les pervers qui ont infiltré l'institution catholique, et pourquoi pas rétablir la peine de mort. Là encore il faut s’intéresser aux réseaux de la franc maçonnerie, et à ceux qui ont manœuvré pour abolir une telle peine, qui les menaçait directement par rapport à leurs pratiques criminelles.

A propos de la peine de mort, rapidement, soulignons qu’en 1908, l’anticlérical et socialiste Aristide Briand, corrompu et vendu aux idéaux de la franc maçonnerie, qui eut notamment pour compagne la psychanalyste Marie Bonaparte, disciple de Freud, fut aussi le rapporteur de la loi de séparation des Églises et de l'État, onze fois président du Conseil et vingt-six fois ministre sous la Troisième République. Garde des Sceaux du gouvernement Georges Clemenceau, Briand soumit aux députés un projet de loi visant à abolir la peine de mort.

Pour Moïse Maïmonide, « il est plus satisfaisant d'acquitter des milliers de coupables que de mettre à mort un seul innocent ».

Dans l’esprit du concile Vatican 2, qui est une sorte de contre-Syllabus (pour précision le Syllabus est une condamnation de toutes les hérésies et erreurs comme le panthéisme, le relativisme, les sociétés secrètes, le socialisme, le communisme…) Paul VI supprima la mise à l’Index, autorisant désormais la lecture des textes sataniques comme ceux de Crowley qui prônait la liberté absolue. En 1969, Paul VI supprima aussi la peine de mort de la loi fondamentale du Vatican qui y figurait depuis le Concordat de 1929.

Quelques années plus tard, François Mitterrand fut élu Président de la République en 1981 après avoir explicitement déclaré qu'il abolirait la peine de mort, alors que près de 6 Français sur 10 souhaitaient son maintien.

Ce que les français veulent, les politiciens s’en moquent, comme ceux qui tirent les ficelles dans les loges, les groupes d’influence, et les sociétés secrètes. Inutile donc d’aller voter, il s’agit de réformer complètement sa vie suivant les commandements de Dieu et non pas d’attendre quoi que ce soit de politiciens corrompus à un point inimaginable.

Il est certain que l’Eglise Catholique est la seule religion attaquée à ce point, et sur laquelle les media s’acharnent constamment. Aucune autre institution ne résisterait à un tel acharnement de ses ennemis depuis des siècles, par les mensonges, les intrigues, les guerres, les hérésies, les révolutions, l’infiltration, les meurtres de dizaines de prélats et de papes.

Si l’Eglise Catholique résiste, c’est en raison de son origine surnaturelle et divine. Comme disait Jésus le Christ à Saint Pierre « tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise et les portes de l’enfer n’y prévaudront pas ». Amen.


(En photo, billet de banque de 1986, qui circule dans un pays dont il n'est pas besoin de préciser le nom, et sur lequel on retrouve l’effigie de Maïmonide, une des références indépassables de Jacques Attali, conseiller des présidents de la république des francs maçons français depuis Mitterand, jusqu’à Macron)

Publié le 26 octobre 2019 sur ma page Facebook

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2023 par ÀL'heure. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now