Seul l'orgueil fait croire que l'homme pourrait se passer de son créateur

La théorie mensongère de l'évolution, inculquée aux enfants par l'éducation nationale, voilà l'un des problèmes majeurs, responsable de la perte de la vraie foi. L'homme n'est pas un animal. Il faut arrêter de véhiculer cette propagande mensongère et malfaisante. Voilà ce qui perd les peuples actuellement. Ensuite, il faut aussi pointer du doigt la fausse histoire réécrite par les républicains etlaïcistes pour faire haïr la France et son Histoire, et faire accepter l'infâme révolution sanglante de 1789, ainsi que les "droits de l'homme", contre les Commandements de Dieu.

Voilà déjà d'où il faut partir pour commencer à remettre en question le système mafieux actuel dirigé par des criminels.

Seul l'orgueil fait croire que l'homme pourrait se passer de son créateur. Il faut de l'humilité pour reconnaître que Dieu nous a créés par amour.

Quelqu’un me répondait alors :

« J'ai jamais dit qu'il y avait pas de créateur ! mon créateur fait partie de moi comme de nous tous donc je fais confiance à mon instinct qui m'a très rarement trompé ».

Je lui répondais : Non, dire « mon créateur fait partie de moi comme de nous tous » cela s'appelle du panthéisme qui est l'une des erreurs les plus graves. Cela revient à dire que Dieu est partout, et donc que nous sommes Dieu, et donc au final à se diviniser.

L'homme est une créature, et non le Créateur.

Certains nous parlent aussi du soi disant « pouvoir de l'intention ». Cela rejoint encore l'auto-divinisation. Ou bien ils nous disent que la "divinité" serait en nous. Comme si l'homme pouvait tout contrôler sans l'aide de Dieu.

D'ailleurs c'est ce que véhiculent des gens comme Deepak Chopra, Eckhart Tolle, Wayne Dyer et toute cette clique de gourous new age.

Wayne Dyer était influencé notamment par le concept du Juif Abraham Maslow (1908-1970) de l'actualisation de soi, par la théorie des archétypes dans le développement humain du gnostique Carl Gustav Jung et par les enseignements du gourou hindou Swami Muktananda qu'il considérait comme son maître.

Bref, voilà le genre de littérature qui encombre aujourd’hui nos bibliothèques municipales, et les librairies grand public qui ont pignon sur rue. Pas étonnant que les français soient à ce point coupés de la religion catholique aujourd’hui, après être passés par l’école républicaine et laïciste.

Tout est fait pour éloigner les gens du catholicisme. D’ailleurs on trouve quantités de statues de Bouddha dans les magasins de décoration et les jardineries.

L’islamisation forcée de la France fait également partie de ce programme de déchristianisation.

D’autres nous disent qu’il faut que l’Eglise évolue en fonction du monde ! Mais c’est précisément ce que l’Eglise ne doit pas faire. Si le monde va à sa perdition, l’Eglise est là pour servir de repère, de boussole, comme un phare au milieu de la tempête.

Le modernisme qui a infiltré l’Eglise Catholique est le poison qui doit emmener les catholiques tièdes vers la compromission avec l’erreur sur la voie de la perdition.

Il importe avant tout de sauver son âme, et si possible d’éveiller d’autres personnes à la gravité de la situation actuelle, face à la dégénérescence de notre société.

Que Dieu vous bénisse.

Publié le 11 janvier 2020 sur ma page Facebook

12 vues
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2023 par ÀL'heure. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now