Montagnier, Gallo, "VIH" et "COVID-19"...

Voici quelques petites informations, non exhaustives, à propos de Luc Montagnier, codécouvreur du prétendu « VIH » dont la grande presse aux ordres parle beaucoup en ce moment.

N’oublions pas tout d’abord que les comités des « Prix Nobel » participent évidemment du projet mondialiste. Cela est encore plus grotesque avec le « prix Nobel de la paix » attribué à quantités de criminels notoires comme Kissinger, Obama, Yasser Arafat, Yitzhak Rabin, Shimon Peres, etc.

Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois, cela permet de donner de la crédibilité à une médecine complètement dévoyée et sous contrôle, aux yeux du grand public.

Donc, en avril 2020, Luc Montagnier a déclaré que le soi disant « coronavirus » qui serait à l'origine de la « pandémie de Covid-19 » serait sorti d’un laboratoire chinois avec de l’ADN de VIH. Selon lui une séquence du prétendu VIH aurait été introduite dans le génome du « coronavirus » pour tenter de faire un vaccin.

«C'est un travail d'apprenti sorcier» commente-t-il. (source :https://www.cnews.fr/france/2020-04-17/le-coronavirus-est-un-virus-sorti-dun-laboratoire-chinois-avec-de-ladn-de-vih).


Voilà encore une fois un exemple type d’opposition contrôlée. Désormais, nous devrions être aux aguets quand les grands média nous présentent un « expert » qui nous donne un avis apparemment « contraire » ou différent de la propagande dominante.

N’oublions pas que l’ingénierie sociale fonctionne ainsi aujourd’hui, toujours avec un « contre pouvoir » apparent.


Brièvement notons que le biologiste virologue Montagnier est récipiendaire du prix Nobel de médecine et membre des Académies des sciences et de médecine ; il a été professeur émérite à l’Institut Pasteur, où il a dirigé l’unité d’oncologie virale (de 1972 à 2000), directeur émérite de recherche au Centre national de la recherche scientifique et professeur à l'université de New York. Membre du Parti Communiste français, pendant la guerre d'Algérie, Luc Montagnier est par ailleurs agnostique.


Ensuite, Luc Montagnier a reçu plusieurs prix (voir ci-dessous) avec Robert Gallo qui déposa le brevet du test sur le prétendu « VIH » le jour même de l’annonce de la soi disant découverte de ce fantomatique virus. Gallo devint ensuite multimilliardaire … N’oublions pas que toute cette histoire de « traitements », vaccins, médicaments, représente une énorme industrie, avec des milliards qui sont brassés par les grands groupes pharmaceutiques, qui exercent une intense activité de lobbying au sein des institutions nationales et internationales (Assemblée nationale, Sénat, Parlement européen, Commission européenne,…).


D’autre part, Montagnier reçut donc les prix suivants avec Gallo:


-1986 : Prix Albert-Lasker avec Robert Gallo et Myron Essex

-1988 : Prix Ciba-Drew avec Samuel Broder et Robert Gallo

-1988 : Prix japonais, avec Georges Vendryes, Donald A. Henderson, Isao Arita, Frank Fenner et Robert Gallo

-1990 : Prix en mémoire de Karl Landsteiner avec Robert Gallo

-2000 : Prix Prince des Asturies de science avec Robert Gallo


Montagnier a aussi reçu le Prix Dr A.H. Heineken de Médecine en 1994. Les prix Heineken pour les arts et les sciences consistent en onze prix décernés tous les deux ans par l'Académie royale des arts et des sciences des Pays-Bas (KNAW), et sont nommés en l'honneur de Henry Pierre Heineken, fils du fondateur Gerard Adriaan Heineken, Alfred Heineken, ancien président de Heineken Holdings et Charlene de Carvalho-Heineken, l’actuelle présidente des Heineken Prizes Foundations qui financent tous les prix Heineken pour les arts et les sciences.


Rappelons qu’Alfred Henry "Freddy" Heineken (1923-2002) était un homme d'affaires néerlandais pour Heineken International, la brasserie achetée (en 1864) par son grand-père Gerard Adriaan Heineken, à Amsterdam. Il a été président du conseil d'administration et PDG (de 1971 à 1989) et il était l’auteur du livre "Les États-Unis d'Europe, une Eurotopie?".

Ce livre de 1992 du brasseur de bière néerlandais et activiste politique pro-européen Freddy Heineken proposait une fédération des États-Unis d'Europe, inspirée de Léopold Kohr (auteur de "The Breakdown of Nations") dans laquelle les grands pays européens seraient divisés en plusieurs États plus petits, ethniquement et linguistiquement « homogènes ».


Notons aussi qu’en juillet 2007, Robert Gallo et son équipe ont reçu une subvention de 15 millions de dollars de la Fondation Bill et Melinda Gates pour la recherche d'un soi disant vaccin préventif contre le « VIH /SIDA ».


Le 6 octobre 2008, Montagnier fut colauréat avec Françoise Barré-Sinoussi et Harald zur Hausen du Prix Nobel de physiologie ou médecine, pour la découverte en 1983 du VIH (virus de l'immunodéficience humaine), le prétendu "virus" qui serait responsable du SIDA. J’ai davantage développé ces sujets dans « Le nouvel ordre mondial démasqué », pour souligner les conflits d’intérêts colossaux et les liens avec les plus grands laboratoires pharmaceutiques.


Françoise Barré-Sinoussi, fille de Jeanine et Roja Sinoussi, a été présidente de l' International AIDS Society (de 2012 à 2014), le 13 novembre 2017, présidente de l'association Sidaction suite au décès de Pierre Bergé, et le 24 mars 2020, présidente du Comité analyse recherche et expertise (CARE) installé par la Présidence de la République dans le cadre de la prétendue « lutte contre la pandémie de Covid-19 » en France. En tant que conseillère scientifique, elle a participé aux programmes anti-SIDA de l'Organisation mondiale de la santé et au programme des Nations Unies ONUSIDA.


En 1993, Montagnier créa la Fondation mondiale prévention et recherche sida (FMPRS), sous l'égide de l'UNESCO, dont le premier directeur fut l’eugéniste Julian Huxley, frère d’Aldous Huxley (auteur du livre « Le Meilleur des mondes »).


Si Montagnier disait toute la Vérité à propos du VIH et du SIDA il devrait renoncer à son "prix Nobel", évidemment donc...


La situation actuelle est à mettre en parallèle avec ce que disait le Pr de Harven à propos du fantomatique VIH que l'on n'a jamais observé dans le sang d'un patient dont on disait qu'il était atteint d'une virologie élevée...

Voir aussi cette petite vidéo très intéressante avec le Pr de Harven et le journaliste scientifique JC Souchez auteurs de l’ouvrage : "Les 10 plus gros mensonges sur le SIDA".


https://www.dailymotion.com/video/xd7y27


Allons plus loin encore, le Pr de Harven disait qu"'il n'y avait pas d'épidémie de SIDA en Afrique, mais un immense problème de santé publique auquel on attache le nom de SIDA".

Nous pouvons dire qu'il y a un immense problème de santé publique dans le monde auquel on attache de nom aujourd'hui de "corona" qui est le prétexte pour faire avancer les projets du Nouvel Ordre mondial.


Que Dieu vous garde mes biens chers frères.


(En photo, Luc Montagnier)

(Publié le 18 avril 2020 sur ma page Facebook)

3 vues
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2023 par ÀL'heure. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now