Le 16 octobre, un jour de deuil...

Triste anniversaire que ce jour du 16 octobre.

Voilà 226 ans Marie-Antoinette de Habsbourg-Lorraine, née en 1755 à Vienne en Autriche, était assassinée et mourut guillotinée le 16 octobre 1793 sur la place de la Révolution à Paris.

Marie-Antoinette et ses enfants. Peinture d’Élisabeth Vigée Le Brun (1787)


Le 3 octobre, la Convention qui fonda la Première République, décida de traduire Marie Antoinette devant le Tribunal révolutionnaire pour « collusion avec l’étranger», inceste, et haute trahison.

Ci-dessus, Procès-verbal de condamnation à mort de Marie-Antoinette, signé par l'huissier Nappier, dont la signature est tout à fait remarquable par les boucles formant des 6, rappelant encore une fois le chiffre 666 dont parle l'Apocalypse de Saint Jean.


Que d’hypocrisie poussée à son paroxysme quand on connaît les dessous de l’Histoire et l’alliance des francs maçons internationaux, illuminés de Bavière, Frères asiatiques dont faisait partie Junius Frey le petit cousin de l’hérétique juif Jacob Frank (qui prônait la « rédemption par le péché »), et autres sociétés secrètes, chefs protestants, anglicans, gnostiques, ennemis de l’Eglise Catholique et de la Royauté de droit divin !

Les vrais traîtres sont connus, et ce sont eux qui eurent des places « d’honneur » dans les régimes qui se mirent en place au lendemain de la révolution dite « française ».

Le 15 octobre 1793, à l’issue d’un simulacre de procès et sans preuve, Marie-Antoinette fut condamnée à la peine de mort. L’horreur de son incarcération, la séparation d’avec ses enfants, l’abomination de l’accusation d’inceste au cours de son procès, déjà préfiguraient les terribles mensonges des républicains depuis cette époque, et durant les différents gouvernements successifs jusqu’à aujourd’hui. Rappelons que le fils de Louis XVI et de Marie Antoinette, Louis-Charles (1785-1795) mourut en captivité en 1795, à l’âge de 10 ans.

Les criminels qui gouvernent notre pays actuellement sont les dignes descendants des assassins qui firent périr Marie Antoinette, le Roi, et qui ordonnèrent le massacre de centaines de milliers de français du peuple qui refusèrent ce régime républicain. Ils n’ont eu de cesse depuis 1789 d’inventer des raisons de renverser la monarchie de droit divin et d'attaquer l’Eglise Catholique, par l’infiltration, le mensonge, la calomnie, la propagande, les assassinats, pour justifier leurs crimes atroces, en affichant des slogans tels que « liberté, égalité, fraternité, ou la mort ».

Cette république maçonnique aux mains de criminels est le régime le plus abject qui existe depuis 1789.

Vive le Roi, vive le Christ Roi, vive l'Eglise Catholique traditionnelle !


(Tableau : Exécution de Marie-Antoinette à la Place de la Révolution, le 16 octobre 1793. Anonyme. Musée Carnavalet).

Publié le 16 octobre 2019 sur ma page Facebook

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2023 par ÀL'heure. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now