L'Arc de triomphe ou le triomphe du paganisme

Dernière mise à jour : sept. 28

On a beaucoup parlé de "l'Arc de triomphe" emballé qui devait être inauguré le 18 septembre 2021, selon le concept de Christo Vladimiroff Javacheff (et de sa femme Jeanne Claude, née à Casablanca au Maroc, et belle-fille du directeur de l’école polytechnique), américain d'origine bulgare, macédonien d'origine tchèque, que les média et les programmes des universités présentent comme des artistes contemporains importants.


Ci-dessus, Christo et sa femme, au 68th Annual Peabody Awards Luncheon, Hôtel Waldorf-Astoria, New York, USA, 18 Mai 2009.


Le programme des George Foster Peabody Awards (ou simplement Peabody Awards), tire son nom du banquier, homme d'affaires et soi disant « philanthrope » américain George Foster Peabody (1852-1938) qui de 1914 à 1921, siégea au conseil d'administration de la Federal Reserve Bank à New York. Parmi toutes ses activités Peabody a été co-fondateur, directeur et trésorier du Conseil de l’enseignement général (General Education Board), du Southern Education Board et de la Fondation Anna T. Jeans. George Foster Peabody a également siégé au conseil d'administration de l'American Church Institute for Negroes, de l'Université Hampton en Virginie, Tuskegee University en Alabama, University of Georgia et Brooklyn Polytechnic Institute

Précisons que l'hôtel Waldorf-Astoria fait partie de la chaîne d'hôtels Waldorf-Astoria Collection, qui appartiennent au groupe hôtelier Hilton Hotels & Resorts. Ce gratte-ciel date de 1931 et les architectes travaillaient pour le cabinet Schultze & Weaver. Le nom de cet hôtel a été donné en l'honneur de William Waldorf Astor (1848-1919) qui est devenu sujet britannique en 1899 et fut nommé pair en tant que baron Astor en 1916 et vicomte Astor en 1917.

Le descendant de William Waldorf Astor, John Jacob Astor VIII, 3e baron Astor of Hever (né en 1946) est membre du Conseil Privé du Royaume Uni (conseil chargé de conseiller la reine Elizabeth II) dont Jacob Rees-Mogg est l'actuel président, ainsi que le Leader de la Chambre des communes et Lord Président du Conseil dans le ministère Johnson (depuis juillet 2019).

Jacob Rees-Mogg (photo ci-dessus) est le fils de William Rees-Mogg, un ancien rédacteur en chef du journal de propagande Times, président du Conseil des arts de Grande-Bretagne et vice-président du Conseil des gouverneurs de la BBC, un autre organe de propagande important.

John Jacob Astor VIII est aussi un Lord Temporal héréditaire, siégeant avec les "Conservateurs" et il a été sous-secrétaire d'État parlementaire au ministère de la Défense (de 2010 à 2015).


Bref, cette histoire absurde d'emballage de l'arc de triomphe est surtout l'occasion de rappeler que c'est l'arc de Titus qui a inspiré bon nombre d'arcs de triomphe modernes tels que l'arc de triomphe de l'Étoile de Paris (1806-1836), mais aussi le Washington Square Arch (1892) et le Dewey Arch de New York (1899-1900), le Fusiliers' Arch de Dublin (1907), ou encore la Porte de l'Inde de New Delhi (1921-1931), directement inspirée de l'arc de triomphe de l'Étoile.

Titus (39-81), appartenant à la dynastie des Flaviens, fut un empereur romain, qui régna de 79 à 81 et qui est resté célèbre pour la prise de Jérusalem, en 70. L'arc de Titus fut érigé à Rome par l’empereur Domitien en 81 ap. J.-C. pour célébrer les victoires de son frère Titus durant la guerre de Judée entre 66 et 73 ap. J.-C.

Domitien observa une pratique rigoureuse de la religion romaine païenne et veilla personnellement à ce que les anciennes coutumes romaines soient respectées durant son règne. Pour justifier la nature divine de la dynastie des Flaviens, l'empereur insista sur le lien privilégié qui l'unissait à Jupiter, par exemple en faisant restaurer à grands frais le temple sur le Capitole consacré à la triade Jupiter, Junon et Minerve...

Le nom de Capitole a aussi été donné à différents monuments comme en France avec le Capitole de Toulouse où se trouve l'actuel hôtel de ville. Aux États-Unis, le Congrès américain (Sénat et Chambre des représentants) siège au Capitole des États-Unis à Washington. De plus, dans chaque capitale des cinquante États américains, se trouve un capitole qui abrite la Législature de l'État. La divinité que semblait préférer l'empereur Domitien fut Minerve (Athéna) et il fit installer un autel privé dédié à cette fausse déesse dans ses quartiers privés, les revers des pièces de monnaie portaient plusieurs fois sa figure (au moins quatre fois) et il fonda une nouvelle légion baptisée de son nom : la legio I Minervia. Son premier acte en tant qu'empereur fut la déification de son frère, Titus. Le culte des fausses divinités égyptiennes rencontra aussi un grand succès auprès de la population sous les Flaviens, en particulier celui des divinités Sérapis et Isis qui furent identifiées respectivement à Jupiter et Minerve.

Soulignons que les écrits d'Eusèbe de Césarée datés du IVe siècle assurent que les Chrétiens ont subi de sévères persécutions vers la fin du règne de Domitien, entraînant de nombreux martyrs. Les Juifs furent aussi lourdement taxés sous Domitien.

La république est d'inspiration païenne, répétons le, et sur la tribune de l'Assemblée nationale, nous retrouvons encore le caducée d'Hermès (Mercure) qui conduit les âmes aux enfers...




Il s'agit pour les français de revenir rapidement au catholicisme de la tradition et de redevenir pratiquants, de se rapprocher des sacrements (Baptême, Sainte Eucharistie, Confession...) et de prier quotidiennement pour renouer avec le culte du vrai Dieu. Dans le cas contraire, il ne faut pas se plaindre des maux dont on chérit les causes, comme le disait déjà Bossuet.


En photo ci-dessus : Façade de l'arc de Titus, bordant le Clivus Palatinus près de son intersection avec la "Voie Sacrée", au sommet de la Velia dans l'actuelle ville de Rome

128 vues0 commentaire