Hommage au juge Imposimato qui dénonça l'implication du groupe Bilderberg dans plusieurs attentats

Ceux qui croient encore que les dirigeants des états actuels veulent le bien des peuples doivent absolument se débarrasser de cette idée naïve. Nous commençons à peine à comprendre jusqu'où ils sont capables de nous mentir, au point d'inventer de toute pièce une menace qui n'existe pas, juste pour faire avancer leur projet de gouvernance mondiale.

Comme je l'écrivais, les fausses « lumières » desphilosophes libéraux, que l’école républicaine et laïciste enseigne aux enfants, pour leur apprendre à haïr l’Eglise de notre Seigneur Jésus Christ, devraient plutôt être appelées les ténèbres, tellement cette éducation vise à former des régiments de laïcards prêts à en découdre avec la Vérité et la Révélation du Nouveau Testament.

L’entreprise satanique de la franc-maçonnerie et des ennemis de Dieu, vise à instaurer un Nouvel Ordre, sur les ruines de l’Ancien. Enseignant la fausse théorie de l'évolution et emmenant l’homme à se conduire comme un animal, lui faisant oublier qu’il a une âme, ils l’attachent à de vains plaisirs fugaces sans vision eschatologique. Un des conseillers des présidents américains Zbigniew Brzeziński avait développé le concept de tittytainment, mêlant divertissements abrutissants et satisfaction des besoins primaires.

Quand ne comptent plus que la volonté individuelle, la distraction et le plaisir, il est alors beaucoup plus facile de contrôler la population, par la peur, en alimentant sans cesse cette peur, par des média entièrement sous contrôle. Tantôt c’est la menace terroriste, tantôt la menace d’une pandémie, etc...

Les mesures qui sont prises soi disant pour « protéger » la population servent en réalité à faire avancer un projet mondialiste de contrôle total des peuples. Nous l’avions déjà vu avec le SIDA, et l’on nous annonçait une pandémie mondiale qui n’a jamais eu lieu. Voir notamment ce qu'en dit le Pr de Harven à ce propos.

On peut très bien transposer ce que disait George Bush Sr. (initié Skull and Bones) en 1991 en remplaçant la guerre du Golfe par une pandémie qui « offre une occasion rare pour s’orienter vers une période historique de coopération. De cette période difficile, notre cinquième objectif, un nouvel ordre mondial, peut voir le jour ».

On nous annonce une mise en quarantaine de la France. Quelles seront les mesures prises, pour soi disant nous « protéger », comme nous avions vu avec le « Patriot act » à la suite du 11 septembre 2001 ? Rappelons que le juge Imposimato anti-mafia avait dénoncé George W. Bush Jr. (initié S&B) comme l’un des responsables de cette tragédie et avait déposé une requête devant la Cour pénale internationale de La Haye, accusant les anciens dirigeants de la CIA de « Participation active à une tragédie », avant de mourir en 2018.

Dans son livre "La Repubblica delle stragi impunite", Imposimato dénonça l'implication du groupe Bilderberg dans différents attentats. Son propre frère, Franco Imposimato, fut aussi assassiné par la mafia en 1983.

En mai 2017, un décret loi imposa 12 vaccins obligatoires pour les nouveau-nés de 2017. Beaucoup d’italiens se mobilisèrent massivement pendant des mois et manifestèrent dans les rues des grandes villes italiennes. Le décret loi prévoyait des peines d'amendes de 7 000 € par vaccin refusé et le retrait de l'autorité parentale ainsi que l'exclusion de toutes les collectivités. Lors d'une manifestation à Rome, le juge Imposimato dénonça un décret criminel qui constitue un « pot-de-vin légalisé » à l'industrie pharmaceutique et appelait à la désobéissance civile.

Méfions nous d’un prétendu « vaccin » ou traitement que les autorités corrompues et mafieuses qui occupent la France voudront nous imposer, sous prétexte de nous « protéger ».

Soulignons que cette pandémie essentiellement médiatique est le prétexte pour interdire aux fidèles d'aller à la messe et donc de recevoir les sacrements. Car en dernier recours, il s'agit bien de sauver son âme et non sa vie comme nous le disait notre Seigneur Jésus Christ.

Que Dieu nous bénisse et nous garde.

(en photo, le juge Ferdinando Imposimato décédé en 2018 à qui nous rendons hommage)


Article publié la première fois le 17 mars 2020 sur ma page Facebook.

5 vues1 commentaire
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2023 par ÀL'heure. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now