Gates, Forum économique mondial, CEPI, Johns Hopkins, Welch, Fondation Rockefeller, Bloomberg, S&B

Tout le monde ou presque a déjà entendu parler de Bill Gates et de sa célèbre « Fondation Bill et Melinda Gates », qui fait aussi partie du groupe de milliardaires soi disant « philanthropes » appelé The Giving Pledge.

J’ai largement dénoncé ce criminel eugéniste et malthusien dans « Le nouvel ordre mondial démasqué », connu pour avoir fait plusieurs déclarations en faveur d’une réduction radicalede la population mondiale, rejoignant ainsi le premier commandement des Guidestones en Georgie qui consiste à « maintenir la population mondiale en dessous de 500 millions ».

Comme Jacques Attali, Bill Gates est un des rois des « prophéties » auto-réalisatrices. Gates qui finance le planning familial et l’avortement dans le monde avec d’autres multimilliardaires, a déclaré pendant des années qu’une pandémie mondiale allait survenir. Il y a cinq ans, le 18 mars 2015, Gates a donné une conférence TED sur les épidémies à Vancouver. Il écrivit sur son blog : « Je viens de faire un bref exposé sur un sujet sur lequel j’ai beaucoup appris ces derniers temps – les épidémies. L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest est une tragédie – au moment où j’écris ceci, plus de 10 000 personnes sont mortes. »

Gates ajouta aussi: « Aussi horrible que soit cette épidémie, la prochaine pourrait être bien pire. Le monde n’est tout simplement pas prêt à faire face à une maladie – une grippe particulièrement virulente, par exemple – qui infecte très rapidement un grand nombre de personnes. De toutes les choses qui pourraient tuer 10 millions de personnes ou plus, de loin la plus probable est une épidémie. »

Toujours en 2015, Bill Gates écrivit un article pour le New England Journal of Medicine intitulé « La Prochaine Épidémie: Leçons d’Ebola » où il parlait de « médicaments » qui « consiste à donner aux patients un ensemble de constructions particulières à base d’ARN qui leur permettent de produire des protéines spécifiques (y compris des anticorps). Bien qu’il s’agisse d’un tout nouveau domaine, il est prometteur car il est possible qu’une thérapie sûre puisse être conçue et mise en production à grande échelle assez rapidement. Une recherche plus fondamentale ainsi que les progrès d’entreprises comme Moderna et CureVac pourraient à terme faire de cette approche un outil clé pour stopper les épidémies. »

Soulignons que Moderna et CureVac reçoivent des fonds de la Fondation Gates et sont en train de développer un soi disant « vaccin » contre le COVID-19 basé sur l’ARNm.

En 2017, lors du Forum économique mondial de Davos, Gates a initié la CEPI (Coalition for Epidemic Preparedness Innovations) en collaboration avec les gouvernements de Norvège, d’Inde, du Japon et d’Allemagne, ainsi que le Wellcome Trust du Royaume-Uni, et à partir de 2019, l'Union européenne.

En 2019, Bill Gates et sa fondation travaillaient sur des scénarios de pandémie. Il fit même une vidéo Netflix dans la série «Explained», dont l’histoire se passe précisément dans un marché en Chine où des animaux sont entassés et un virus hautement mortel se propage dans le monde entier. Gates apparaît comme un expert dans la vidéo pour avertir : «Si vous pensez à quelque chose qui pourrait tuer des millions de personnes, une pandémie est notre plus grand risque».

En octobre 2019, la Fondation Gates s’est associée au Forum économique mondial et au Johns Hopkins Center for Health Security pour mettre en œuvre ce qu’ils appelèrent la simulation d’un scénario «fictif» impliquant des personnalités mondiales de la santé publique, et intitulé « Event 201 ».

Précisons que l'École de santé publique Johns Hopkins Bloomberg (JHSPH) fait partie de l'Université Johns Hopkins à Baltimore, Maryland, États-Unis.

L'école a été fondée en 1916 par William H. Welch avec une subvention de la Fondation Rockefeller, et fut renommée École de santé publique Johns Hopkins Bloomberg en avril 2001 en l'honneur de Michael Bloomberg (fondateur de la société de médias du même nom) pour son soutien financier et son engagement envers l'école et l'Université Johns Hopkins. Le soi disant « philanthrope » d’origine juive Bloomberg qui a commencé sa carrière chez Salomon Brothers, fait aussi partie du Giving Pledge de Buffet et de Gates. A l'Université Johns Hopkins, Bloomberg a rejoint la fraternité Phi Kappa Psi et fait aussi partie de la société secrète Kappa Beta Phi (ΚΒΦ). En août 2016, l’«Organisation mondiale de la santé» (OMS) a nommé Bloomberg ambassadeur mondial pour les maladies non transmissibles.

En 1922, d'autres écoles de santé publique à Harvard, Columbia et Yale avaient toutes été créées conformément au modèle Hopkins. La Fondation Rockefeller a continué de parrainer la création d'écoles de santé publique aux États-Unis et dans le monde dans les années 1920 et 1930, étendant le modèle américain de la Johns Hopkins School of Public Health à des pays tels que le Brésil, la Bulgarie et le Canada, Tchécoslovaquie, Angleterre, Hongrie, Inde, Italie, Japon, Norvège, Philippines, Pologne, Roumanie, Suède, Turquie et Yougoslavie.

Dans une conférence que j’ai faite lors des Journées Chouannes à Chiré en septembre 2019, je rappelais que William H. Welch (1850-1934) 1er doyen de l'École de médecine et de l'École de santé publique Johns Hopkins, fut initié à l’Ordre de Skull and Bones (S&B) à l’Université de Yale, comme le furent George Bush, John Kerry, etc...

L’historien et économiste Anthony Sutton avait aussi montré la continuité entre l’Ordre des illuminés de Bavière et cet Ordre de S&B.

Ajoutons que la Fondation Gates et des entités connexes comme le CEPI constituent les plus grands bailleurs de fonds de l’OMS, et que son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus qui n’est pas médecin, a travaillé pendant des années sur le VIH avec la Fondation Gates lorsqu'il était ministre du gouvernement en Éthiopie.

A propos du VIH, il faut impérativement écouter le Pr de Harven sur le sujet, et visiter le sitehttps://rethinkingaids.com/.

Il faudrait encore développer ces sujets mais l'article serait alors lu par moins de personnes.

Pour être clair, il faut surtout se méfier d'un prétendu "vaccin" qui sera proposé comme "solution" par ces prétendus "philanthropes" mais vrais criminels malthusiens.

Partagez au maximum ces informations autour de vous et que Dieu vous garde.

Publié le 21 mars 2020 sur ma page Facebook

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2023 par ÀL'heure. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now