Alexandre Adler

Alexandre Adler (né en 1950 à Paris) est un historien et journaliste « français » spécialiste des relations internationales. D'origine juive allemande et russe, sa famille maternelle, les Bauer, réside en Turquie depuis le début du XXe siècle.

Sa filiation paternelle est une filiation de Cohen et de rabbins. Son père, décédé en 2003, était un ingénieur constructeur de voies ferrées dans l'Empire ottoman, originaire de Bohême (l'actuelle République tchèque) et s'était installé en France dans le courant des années 1930.

Franc-maçon, Alexandre Adler a été initié à la Grande Loge nationale de France en 2000, puis a rejoint la Loge nationale française. Sa carrière journalistique commença en 1982, au journal improprement appelé « Libération », où il suivit les affaires soviétiques, avec un bref passage (en 1983-1984) au quotidien, Le Matin de Paris.

En 1992, il quitta Libération pour participer à la direction du journal "Courrier international", pendant 10 ans. Il fut successivement rédacteur en chef, puis directeur éditorial.

Parallèlement, il collabora deux ans au magazine "Le Point", deux ans à "L'Express", où il tenait une chronique de politique internationale, et enfin cinq ans au journal « Le Monde » (dont l’un des plus gros actionnaire est la banque Lazard) comme conseiller proche de Jean-Marie Colombani.

De 1994 à 2003, Alexandre Adler présenta l'émission "Les mercredis de l'Histoire" sur la chaîne de propagande "Arte" dont BHL est le directeur des programmes depuis 20 ans.

À partir du 11 septembre 2001, Alexandre Adler défendit la politique de George W. Bush (initié Skull and Bones).

D'autre part, Alexandre Adler, qui s'honore de l'amitié personnelle d'Henry Kissinger et qui a toujours défendu une politique dite d’ouverture des États-Unis et de l'Occident tant vis-à-vis de la Russie que de la Chine actuelle, est l'ami personnel de Richard Perle et de Paul Wolfowitz qui fut président du Groupe de la Banque mondiale (2005-2007), Secrétaire adjoint à la défense des États-Unis (2001-2005), Sous-secrétaire à la défense pour la politique (1989-1993)...

Richard Norman Perle a été formé à la London School of Economics, et fut conseiller politique auprès du secrétaire à la défense pendant l'administration de Ronald Reagan et membre de la commission de la politique de défense (de 1987 à 2004). En juillet 2001, le président George W. Bush nomma Perle en tant que chairman de la commission de la politique de défense. Richard Perle est surtout connu pour son idéologie « néoconservatrice » et par sa défense de la guerre d'Irak en 2003. Perle est également membre de l'American Enterprise Institute, de la direction du groupe Bilderberg, et présent dans le Projet pour un nouveau siècle américain (Project for the New American Century - PNAC). Perle est un proche du parti israélien, le Likoud qui s'inspire très largement de l'idéologie du Parti révisionniste (créé en 1925 par Vladimir Jabotinsky) puis du Hérout (créé en 1948 par Menahem Begin), dont il apparaît comme le successeur.

Alexandre Adler est marié à Blandine Kriegel, philosophe et historienne, fille du dirigeant communiste, Maurice Kriegel-Valrimont, et de Paulette Lesouëf-Brévillier.

D’autre part, Alexandre Adler est cousin de l'ancien premier ministre roumain Petre Roman et ancien ministre des Affaires étrangères (entre 1999 et 2000) fils de Walter (ou Valter) Roman, né Ernő Neuländer (1913-1983) juif hassidique, activiste communiste roumain du mouvement révolutionnaire international qui prit une part active aux travaux du Komintern, ainsi qu'aux partis communistes en Roumanie, en Tchécoslovaquie, France et Espagne. En 1931, Walter Roman, fut recruté par le chef du Komintern (Internationale communiste) d’origine juive Nicolae Goldberger (né Miklós Goldberger) (1904-1970) membre du Parti communiste roumain, qui l’a aidé à voyager en URSS à travers la Tchécoslovaquie.

Participant à la guerre civile espagnole, Ernő Neuländer alias Walter Roman fut général de division de l'armée roumaine, chef du ministère de l'Éducation, de la Culture et de la Propagande de l'armée roumaine (1946-1947), chef de la direction politique principale de l'armée de la République populaire roumaine (1947-1951), ministre des Postes et Télécommunications de la République populaire roumaine (1951-1953), directeur de la maison d'édition politique de la Roumanie socialiste (1954-1983).

En 1956 et 1957, en tant que membre de haut rang du Parti communiste, Ernő Neuländer alias Walter Roman a été impliqué dans la décision des politiques roumaines concernant la révolution hongroise de 1956.

Rappelons encore qu’Alexandre Adler considéré comme un journaliste « français » qui a collaboré à plusieurs journaux de la presse dite « française » est le neveu de Walter Roman alias Ernő Neuländer.

Des documents récents montrent que Walter Roman était mêlé au complot du KGB et du PMR (Parti Ouvrier Roumain, Partidul Muncitoresc Român) visant à arrêter le Premier ministre et Président du Conseil des ministres de Hongrie Imre Nagy après la révolution hongroise de 1956 à Budapest.

Alors théorie du complot, ou complot du Nouvel Ordre Mondial ?

Que Dieu vous garde mes frères.

Publié le 8 décembre 2019 sur ma page Facebook



  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2023 par ÀL'heure. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now